Restauration du jardin et des fabriques

Depuis 2000, le Département s'est engagé dans un plan de restauration du patrimoine naturel et architectural du domaine de la Garenne Lemot.

bannière gravure de la vue du parc de la garenne-lemot

  •  © Cl. Musée Dobrée – Grand Patrimoine de Loire-Atlantique

Le Département de Loire-Atlantique a mis en place un plan de restauration du jardin et des fabriques du parc de la Garenne Lemot en 2000. Ce plan a pour objectif de retrouver l'atmosphère du parc créé entre 1805 et 1827 par le sculpteur François-Frédéric Lemot. De 2014 à 2017, une nouvelle phase d'intervention est engagée.

Reconstitution des jardins

En raison de l'état de maturité avancée de certaines plantations, il s'agit de renouveler aujourd'hui le patrimoine végétal et retrouver l'équilibre de la composition originale du parc.

  • Sur les bords de Sèvre, le contraste entre le caractère pittoresque des rochers et les fabriques du parc a partiellement disparu. Le plan de restauration prévoit le rétablissement des vues voulues par Lemot ainsi que la mise en scène de ces structures.
  • Au niveau du plateau, le boisement d'origine a perdu sa caractéristique dominante. Des abattages sont planifiés et une replantation s'impose.

Restauration des fabriques et décors artificiels

Cette phase d'entretien concerne les structures diverses de type Renaissance construites par Lemot : la colonne de Madrid, la borne milliaire, l'édicule à l'antique, la grotte d'Héloïse, le rocher de Rousseau, la pergola, la glacière et le temple de Vesta.

Le temple de Vesta domine la Sèvre et est la fabrique la plus monumentale du parc. Ce temps rond entouré de colonnes évoque le temple de Vesta à Tivoli et illustre ainsi le lien entre le site clissonais et l'Antiquité. Ce temple fait l'objet d'une restauration d'ensemble : révision de la couverture, restauration des colonnes et de leurs bases, des corniches, de la terrasse et du parapet, des encadrements des baies, du garde-corps de l'escalier et création d'une grille pour l'accès à l'escalier.

Le coût de la restauration du jardin et des fabriques est de 410.000€TTC et les travaux dureront de septembre 2014 à décembre 2017.

Préservation du temple de l'Amitié

En face de la Garenne de l'autre côté de la Sèvre, le temple de l'Amitié est édifié sous la direction du sculpteur Lemot entre 1812 et 1819 pour accueillir le tombeau de son ami le collectionneur François Cacault.

Propriété du Département de Loire-Atlantique depuis 1993, ce temple a fait l'objet d'une première campagne de restauration sur le péristyle en 1995 et 1996. La nouvelle campagne concerne la chapelle (charpente, couverture...). Elle devrait s'achever fin décembre 2015 - début janvier 2016 pour un coût total de 274.000€TTC.

Le saviez-vous ? Selon le Larousse, une fabrique est un petit temps, ruine ou autre construction de fantaisie servant à l'ornementation d'un jardin (particulièrement à l'anglaise) ou d'un parc paysager

Quelques photos de la progression des travaux ... cg44.plugin.grandpatrimoineplugin.portailAccueil.label.afficher-masque