L'abbaye de Blanche Couronne

Connaissez-vous l'abbaye Notre-Dame de Blanche Couronne ? Située à La Chapelle-Launay, cette abbaye bénédictine fondée au XIIe siècle a rejoint les sites patrimoniaux du Département, début 2020. En cours de restauration, ce témoin de l'architecture religieuse locale doit également faire l'objet d'études pour définir un futur projet de valorisation.

Fondée au XIIe siècle, l’abbaye de Blanche Couronne est située à La Chapelle-Launay. Elle témoigne à la fois de l’architecture médiévale et classique dont subsistent un cloître, des peintures murales médiévales (une niche funéraire du XIIIe siècle) et un escalier monumental.

Un transfert de propriété pour poursuivre la restauration

Attentive au travail réalisé par le Département pour le patrimoine de Loire-Atlantique, la commune de La Chapelle-Launay a proposé qu’il devienne propriétaire de l'abbaye de Blanche Couronne pour poursuivre la restauration du site engagée récemment.

Le transfert de propriété, effectif depuis le 3 février 2020, concerne aussi la reprise de la maîtrise d’ouvrage du chantier en cours. Parallèlement, un travail de liaison et de concertation est engagé avec les différents propriétaires des parcelles jouxtant l’abbaye.

Un peu d'histoire...

Fondée dans la première moitié du XIIe siècle, l'abbaye oscille pendant deux siècles entre règle bénédictine et cistercienne, avant d'adopter définitivement la première au cours du XIVe siècle.
Elle est reprise au XVIIIe par les bénédictins de Saint-Maur, qui reconstruisent la majeure partie des bâtiments (façade méridionale), avant d’être vendue comme bien national à la Révolution. À la fin du XIXe siècle, la famille Toulmouche qui en est propriétaire en fait un « vrai foyer culturel », invitant poètes (dont José-Maria de Hérédia) et peintres (dont Elie Delaunay) à profiter du cadre exceptionnel du lieu. De cette époque datent les peintures murales de la salle à manger sur le thème des quatre saisons.
L’abbaye est ensuite acquise par le Département en 1922 qui y aménage les prémices d'un asile d’aliénés, avant de la revendre en 1929. Propriété privée, elle est occupée par les Anglais puis par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Classée Monument historique en 1994, elle a été fermée au public en 2014 par arrêté municipal pour raisons de sécurité. Avant le rachat cette année par le Département, l’abbaye était principalement propriété de la commune et de l’association des Compagnons de Blanche Couronne qui ont œuvré plus de 40 ans pour sauver ce bâtiment de la ruine.

Abbaye-Blanche-Couronne 930 CG44B0046205 

Des travaux engagés en 2019

Compte tenu de l’exceptionnelle qualité patrimoniale du monument, la DRAC des Pays de la Loire a déclenché en 2016 la mise en oeuvre d’une opération de restauration des différents bâtiments.
En 2017, la restauration de l’abbaye de Blanche-Couronne a été inscrite au contrat de plan Etat-Région, avec des participations à hauteur de 40% pour l’Etat et de 25% pour la Région Pays de la Loire.
Plusieurs autres partenaires (le Département, la commune et la communauté de communes Estuaire et Sillon se sont associés pour financer la première tranche de travaux de sauvegarde estimée à 2 660 000 €. Cette première phase, engagée début 2019, a pour objectif de restaurer l’aile Est des bâtiments puis l’église abbatiale située au nord. La remise en état des maçonneries, de la charpente, de la couverture et des vitraux est actuellement en cours.
Au-delà d’une première étape indispensable de sauvegarde du site, le Département travaillera avec les acteurs locaux pour donner une nouvelle vie à ce patrimoine remarquable commun.