Land'Art au château de Châteaubriant

Unfortunately this page is not yet available in english. However, if you have any question on this topic, please contact us.

En partenariat avec l’association Landes’art, le château de Châteaubriant expose, cet été, quatre artistes d’art environnemental : Douce Mirabaud, Gwenaëlle Hugot, Marie-Hélène Richard et Jean-Yves Bardoul.
Par leur intervention dans un espace naturel en utilisant des matériaux également issus de la nature, ces artistes offrent un regard singulier sur le château et ses jardins. Les cinq installations éphémères seront visibles tout l’été.
Pour parcourir cette exposition végétalisée et profiter d’une balade ludique et interactive, il est possible de télécharger l’application Baludik sur vos stores préférés.

Les artistes

Douce Mirabaud

L’artiste Douce Mirabaud va créer une œuvre in situ pour le château de Châteaubriant, dans le fossé du donjon, entre la partie renaissance et la partie médiévale. Son œuvre s’inspire d’un élément végétal ou ornemental du château et sera reproduit au traceur de ligne sur la pelouse. Les visiteurs pourront apprécier l’œuvre depuis plusieurs angles : le pont dormant du châtelet, le chemin de ronde du grand logis, la grande pelouse renaissance, le toit panoramique du donjon.

Gwenaëlle Hugot

L’artiste Gwenaëlle Hugot propose une œuvre en tissu intitulée Parenchymes. L’œuvre est un hommage aux arbres remarquables du château et plus particulièrement au marronnier de l’entrée du site.
L’oeuvre proposée au château est un agrandissement monumental de la vue au microscope de la coupe d’une branche de châtaignier. Elle sera installée sur le mur d’enceinte à l’entrée du site, directement visite avant que les visiteurs ne pénètrent dans le château.

Marie-Hélène Richard

L’artiste Marie-Hélène Richard propose une œuvre en lien direct avec le lieu où elle expose. Son œuvre est installée dans la tour de la torche. Cette tour fut détruite pendant la guerre de Bretagne, puis recouverte. Jusqu’au XXe siècle, un arbre monumental y prenait racine. Au début des années 2000, les fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour les vestiges de cette tour.
Marie-Hélène Richard a souhaité lier son œuvre à cette histoire. Intitulée « Cueilleuse d’eau », l’œuvre reproduit ce qui ressemble aux ramures d’un arbre, voire à une forme conique inversée qui viendrait rappeler le toit disparu. Réalisée en bambou et formant des rigoles, l’œuvres récolte l’eau qui ruisselle jusqu’à une bombonne.

La Cueilleuse d'eau © M-H RichardLa Cueilleuse d'eau © M-H Richard

Jean-Yves Bardoul

L’artiste Jean-Yves Bardoul expose deux œuvres déjà réalisées et déjà exposées en 2017 et 2018 sur le parcours landes’art à Notre-Dame-des-Landes.
Ses deux œuvres, en tressage et vannerie, représente un nid-siège et une barque et seront suspendues dans les arbres. La première sera suspendue dans le cèdre en face de l’entrée du château et la deuxième sera suspendue dans le marronnier, emblématique du site.

Informations pratiques

  • Du 21 juin au 29 sept. : du lundi au dimanche / 8h-20h

Tout public - entrée libre et gratuite

Retrouvez-nous et partagez vos photos sur les réseaux sociaux #LandartChateaubriant

picto-facebooktwitterinstagram youtube